Si un problème a une solution, alors il est inutile de s'inquiéter; s'il n'en a pas, s'inquiéter n'y changera rien [Proverbe tibétain]

Besoin d'une définition rapide dans le domaine informatique ?
(la , le ...)
 retour accueil

 


Recherche de


par : aboul le 28/06/02
mail : aboul@free.fr

LANG * Sorte de langage assembleur rudimentaire, la différence entre celui-ci et l'autocode étant que ce dernier ne dispose même pas des quelques instructions «complexes» de l'autre, comme les macros. * À l'origine, ce fut un langage ou plutôt système de programmation créé par Alick E. Glennie en 1952 pendant ses loisirs à l'Université de Manchester. Selon The Language List - Version 1.8, septembre 1992 de Bill Kinnersley: «peut-être le premier compilateur rudimentaire ; il traduisait les instructions symboliques en langage machine pour l'ordinateur Mark I de Manchester, R-U. L'autocodage devint un terme générique pour désigner la programmation en langage assembleur symbolique et des versions d'Autocode ont été développées pour de nombreuses machines: ATLAS, Titan, Mercury et Pegasus de Ferranti, et les IBM 702 et 705». [f2s]. (source: Le Jargon Français license GFDL sur linux-france.org, (c) 2001 Roland Trique)

Info. Culture

Pour passer à un niveau de recherche plus large pour :


Cliquez sur le bouton du navigateur qui permet d'afficher la page précédente, c'est le plus rapide pour retourner à la page précédente.
(Cela va sans dire, mais ça va mieux en le disant...)


  Powered by aboul v3.6.6            retour début de page

Des remarques?... aboul@free.fr

Copyright (c) 2000-2017 (aboul.free.fr/inf) : contenu
Copyright (c) 2000-2017 (aboul.free.fr) : application